CLEAC 2014-2015: Théâtre d'ombres et Muppets

6°B- Atelier Théâtre d'ombres

Par CELINE LUCAS, publié le vendredi 5 juin 2015 21:56 - Mis à jour le vendredi 5 juin 2015 21:56

 Mardi 10 mars de 9h à 12h : séance 1.

Avec Charlotte Bonnet, artiste scénographe, illustratrice et marionnettiste de la compagnie PunchIsNotDead et Mme Lucas, professeure d'arts plastiques.

Charlotte nous a parlé de son parcours et des différents métiers liés à son travail.
Elle a étudié à l'école Estienne à Paris (L'École supérieure des arts et industries graphiques) puis à l'ENSATT à Lyon (Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre).
Elle a évoqué des différents métiers et formations dispensés dans ces écoles afin que nous comprenions mieux son univers et comment elle est venue à la marionnette.

Nous sommes revenus sur le spectacle afin de partager cette expérience avec ceux qui ne sont pas venus assister à la représentation des "Bons contes du bon vieux temps" au théâtre le Passage le 18 février.
Charlotte nous a expliqué le fonctionnement du dispositif qui est utilisé pour le spectacle. Il s'agit d'une table lumineuse qui est une valise pour être transportable plus facilement.
Ensuite sur cette table lumineuse sont disposés des cadres qui forment les décors. La plupart du temps ce sont des silhouettes découpées dans du papier noir. Il peut y avoir de la couleur apportée par des feuilles de calques colorées.
Enfin l'ensemble est filmé par une caméra située au dessus de la table lumineuse. Cette caméra est reliée à un vidéo projecteur. Cela change la dimension des silhouettes et des décors. De plus on peut utiliser la profondeur de champ en approchant ou en éloignant les silhouettes vers l'objectif.

Ensuite nous avons parlé de notre projet : Créer un conte et le mettre en scène sous forme de théâtre d'ombres! Nous allons créer, avec Charlotte Bonnet, Mme Lamer et Mme Lucas un spectacle de théâtre d'ombres. Et nous avons défini les étapes du projet.

Puis nous avons commencé à travailler individuellement sur le conte en créant des personnages, animaux, humains ou hybrides.
Nous avons commencé par les dessiner au brouillon, puis nous avons dû transposer cette première esquisse en silhouette que nous avons enfin découpé dans du papier épais.

Nous avons appris que :
- les silhouettes doivent être conçues de préférence de profil
- dans les silhouettes les détails disparaissent. Tout doit donc être dans le contour, mais on peut ajouter quelques détails en évidant les figures.
- les formes doivent être suffisamment épaisses pour avoir la place de faire des trous pour les articulations sans que cela se déchire
- il ne faut pas fabriquer des personnages trop gros, ni trop petits

La dernière étape a été de créer des articulations pour certaines parties du corps à l'aide d'attaches parisiennes, d'ajouter des baguettes de bois et de tester notre travail à l'écran par petits groupes.

Pour notre prochaine rencontre avec Charlotte le 2 avril, nous avons du travail:

Il faut écrire le conte en cours de français, imaginer les personnages, les lieux, écrire les dialogues, trouver un titre... Puis nous ferons des recherches d'images en arts plastiques pour avoir des modèles dont nous pourrons nous inspirer.
 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe